La SCI (Société Civile Immobilière) permet d’investir en association avec une ou plusieurs personnes, afin de devenir propriétaire d’un même bien immobilier et d’en assurer la gestion ensemble. Elle peut être familiale, constituée par plusieurs personnes d’une même famille, ou non. Les activités au sein d’une SCI peuvent être diverses, de la gestion d’un patrimoine, la mise en location de biens, jusqu’à la simplification d’une transmission, un des plus gros avantages d’une SCI.

Contrairement à l’indivision, dans laquelle toute décision doit être validé par au minimum 2/3 des indivisaires – et nous savons qu’il n’est pas toujours évident de se mettre d’accord. La SCI est une structure juridique plus souple et sécurisante. En effet, c’est la société civile qui se porte acquéreur du bien et non les personnes physiques qui la composent, en d’autres termes, la situation de blocage n’existe pas, car d’une part, le gérant est responsable des décisions de gestion, et d’autre part, car chaque associé peut revendre ses parts à tous moments. La SCI bénéficie également d’une certaine flexibilité concernant le choix du régime fiscal, puisque les associés ont la possibilité de soumettre leur SCI à l’impôt sur le revenu (IR), ou l’impôt sur les sociétés (IS).

Comment ça marche ?

En SCI, les associés partagent autant les bénéfices que les pertes. À la création de celle-ci, des statuts doivent être rédigés afin de nommer un gérant, qui aura pour mission de s’occuper de la gestion courante, et d’effectuer la répartition des pouvoirs.

Les avantages d’investir en SCI :

protection du patrimoine

Protection du patrimoine

transmission simplifiée

Transmission simplifiée

flexibilité régime fiscal

Flexibilité du régime fiscal

Une question ?
Prendre rendez-vous
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram